Symptômes et traitement des parasites dans le corps humain

Les parasites sont constamment présents dans le corps humain. Ceux-ci peuvent être à la fois des vers et des amibes pathogènes, et des protozoaires qui ne causent pas de maladies et aident parfois à faire face à la flore bactérienne. Les parasites, qui se nourrissent de l'hôte, blessent les organes internes et perturbent les fonctions des systèmes vitaux, constituent une menace pour la santé.

Classification des parasites humains

Les parasites humains peuvent être de plusieurs types. Surtout à l'intérieur du corps et à sa surface, les protozoaires, les arthropodes et les helminthes se déposent. Certains organismes sont des compagnons constants de l'homme, d'autres l'utilisent comme réservoir temporaire pour la transition vers la prochaine étape de développement.

Les vrais parasites ne peuvent pas vivre sans hôte et mourir dans un environnement libre. Les faux peuvent ressentir la même chose dans le corps humain, sur le sol, dans l'eau et sur les objets environnants. Il existe également des hyperparasites qui vivent dans leur propre espèce et qui en vivent. Selon la localisation, les parasites sont divisés en:

  • Interne. Ce sont des endoparasites qui se nourrissent de sucs intestinaux, de tissus d'organes, de sang et de lymphe.
  • Extérieur. Ils sont appelés ectoparasites, ils vivent sur le corps, dans les cheveux et dans les plis de la peau.
  • Tissu. Leur habitat est constitué d'organes internes (foie, cœur, poumons, vésicule biliaire, cerveau).
  • Abdominal. Ces parasites vivent, se nourrissent et se multiplient dans les intestins et l'estomac.
  • Intracellulaire ou sanguin. Ils sont généralement de taille microscopique et se trouvent dans les fluides biologiques.
Variétés de parasites

Sur une note!

En plus de la classification générale, il existe une division individuelle de tous les types de parasites en espèces et classes. Les protozoaires peuvent être représentés par des ciliés, des sarcodes et des amibes. Les vers sont divisés en douves, ténias et ascaris. Les arthropodes comprennent les insectes, les arachnides et les insectes suceurs de sang.

Quels sont les parasites chez les humains

Les gens sont également souvent infectés par des protozoaires et des helminthes. Les insectes sont diagnostiqués principalement chez les personnes socialement défavorisées. Les adultes, contrairement aux enfants, peuvent être infectés par tous les parasites connus. Cela est dû à la diversité de l'alimentation et à la capacité de voyager. Beaucoup sont guidés par l'opinion trompeuse selon laquelle les maladies parasitaires sont principalement diagnostiquées dans l'enfance. Ils sont vraiment détectés plus souvent à un âge précoce, mais les adultes tombent malades non moins souvent que les enfants, seuls les signes cliniques d'invasion peuvent leur être effacés.

Les protozoaires et leur localisation

Ces parasites unicellulaires vivent dans le corps des adultes pendant des décennies, ils sont étudiés par la science de la protozoologie. Ils peuvent provoquer à la fois des infections spécifiques et des maladies générales. Les individus actifs sont appelés trophozoïtes et ont généralement des flagelles pour se déplacer. Afin de poursuivre le cycle de vie, les protozoaires ont la capacité de se vêtir de capsules (kystes). Ces formes sont immobiles et persistent longtemps dans l'environnement extérieur et dans des conditions défavorables.

Chez les adultes, de nombreuses espèces de flagellés parasitent. Ils ont des tailles microscopiques et des localisations différentes:

  • Trichomonas affecte le système génito-urinaire, la cavité buccale et la prostate chez les hommes;
  • les balantidies intestinales vivent dans la lumière du côlon;
  • lamblia parasite le foie, les voies biliaires et les intestins;
  • les plasmodes du paludisme détruisent les cellules sanguines;
  • le toxoplasme avec le flux sanguin est transporté vers tous les organes, y compris le cerveau;
  • les trypanosomes attaquent le cerveau et provoquent la «maladie du sommeil»;
  • Les leishmanies se déposent dans les ganglions lymphatiques, la rate, le foie et la moelle osseuse;
  • les amibes dysentériques vivent dans le gros intestin.
Types de parasites protozoaires

Tous les types de parasites les plus simples ont un cycle de vie similaire, qui est effectué en changeant le stade végétatif en stade kystique. La reproduction dans les organismes unicellulaires se produit à la fois sexuellement et asexuée.

Sur une note!

Les protozoaires sont de véritables parasites et ne peuvent exister au stade trophozoïte sans hôte permanent ou intermédiaire.

Maladies causées par des parasites de la classe des vers

Dans le corps des adultes, la présence de vers ronds et plats est souvent détectée. Ils diffèrent par la taille, les caractéristiques de la vie et le degré d'impact négatif sur les organes et les systèmes.

Nématodes

Il peut y avoir plusieurs types de ces parasites chez une personne à la fois. Ils appartiennent à la classe des vers ronds et ont une apparence similaire à un fuseau. Les vers se sentent libres dans le corps de l'hôte et dans un environnement ouvert. Parmi les agents responsables courants des nématodes:

  • Ascaris. Vit dans l'intestin grêle, mesure 20 à 40 cm de long et se reproduit sexuellement.
  • Oxyures. Petit ver, pas plus de 12 mm de longueur. Il affecte les intestins et peut pondre jusqu'à 15 000 œufs par jour. Le mâle meurt après l'accouplement, la femelle après le dépôt des larves.
  • Ankylostome. Vit dans le jéjunum et le duodénum. Ce parasite à l'intérieur d'une personne peut aspirer jusqu'à 0, 3 ml de sang par jour, endommageant la paroi intestinale avec des dents acérées.
  • Vlasoglav. Le ver mesure jusqu'à 5 cm de long, vit dans les intestins et, grâce à la structure unique du corps, aspire les sucs de l'épaisseur de ses parois.
  • Trichinella. Il s'agit d'un parasite intramusculaire atteignant 4 mm de taille, qui provoque une maladie dangereuse de la trichinose chez l'homme. Trichinella ressemble à une spirale et est un helminthes vivipare.
  • Ver de Guinée. Ce parasite dans le corps humain atteint 1 mètre de long et ressemble à un mince fil blanc. La localisation du rishta peut être dans la zone de la couche sous-cutanée des jambes, du dos ou du bas de l'abdomen.
  • Filaria. Ils pénètrent dans le corps par les piqûres de moustiques, de moucherons et de taons infectés. L'habitat de la filaire est l'ensemble du système circulatoire et lymphatique. Ils obstruent les vaisseaux sanguins du cœur, des poumons et d'autres organes, provoquant une obstruction.
  • Toksokara. Les larves du ver migrent à travers le corps et infectent le cœur, les poumons, le foie et le cerveau. La taille des helminthes adultes atteint 18 cm.
  • Acné intestinale. L'agent causal de la strongyloïdose, au stade de la maturité sexuelle, vit dans les intestins. Les larves d'anguille peuvent se propager à travers le corps humain par la circulation sanguine.

Important!

L'effet négatif sur le corps des vers ronds est dû à leurs effets mécaniques et toxiques.

Trématodes

Ce sont des parasites qui vivent chez les humains et qui ont un deuxième nom pour la douve. Il existe plusieurs types de ces vers plats. Ils provoquent des maladies différentes, mais ont une structure similaire. Toutes les douves ont un corps en forme de feuille avec deux ventouses. Les trématodes n'ont pas d'ouverture anale; les aliments digérés sont jetés par la bouche.

Les parasites trématodes affectent le corps en fonction de l'emplacement. Les douves hépatiques, lancéolées et félines affectent le foie, la vésicule biliaire et les voies biliaires. La douve pulmonaire vit dans les poumons, le sang dans les vaisseaux.

Sur une note!

Les douves ont toujours un hôte intermédiaire sous la forme d'une variété de mollusques.

Cestodes

Ce type comprend les ténias ou les ténias. Ils ont une structure spéciale et ressemblent à une chaîne de leurs fragments séparés (strobilus). Les cestodes parasitent les intestins et sécrètent une grande quantité de toxines dans le corps.

Cestodes

Parmi les vers de cette classe fréquents chez les adultes:

  • Large ruban. Le plus gros parasite, jusqu'à 15 mètres de long, absorbe les nutriments dans tout le corps et empoisonne le corps avec ses toxines.
  • Ténia du porc. C'est l'agent causal de la téniase, atteint 3 mètres de longueur et est «armé» de plusieurs crochets.
  • Le ténia bovin se compose de plus d'un millier de segments et peut atteindre 10 mètres.
  • Ténia nain. La taille du ver ne dépasse pas 5 cm, dans le corps humain, il vit pendant environ 2 mois, puis meurt.
  • Échinocoques et alvéocoques. Les helminthes provoquent des maladies du foie et des poumons et peuvent former des cloques larvaires dans les organes internes.

Sur une note!

Les cestodes sont particulièrement dangereux en raison de leur capacité à parasiter sous forme de cysticerque. Ce sont des larves encapsulées qui se propagent à tous les organes avec la circulation sanguine, provoquant une invasion massive.

Parasites externes

L'ectoparasite le plus répandu sur le corps humain est le pou. Il vit dans le cuir chevelu, sous les aisselles, l'aine, la barbe et même dans les cils et les sourcils. La maladie causée par les parasites s'appelle les poux de tête. En fonction de la localisation, on distingue un pou du corps, un pou du pubis et un pou de tête. Vous pouvez vous débarrasser des insectes à l'aide d'agents externes sous forme de shampooings, de pommades et de solutions.

Important!

Le danger des poux réside dans leur capacité à transporter le typhus avec la salive, qui est une maladie infectieuse grave.

Symptômes de parasites dans le corps humain

Avec les insectes externes comme les poux et les puces, tout est clair, ils se manifestent par des démangeaisons locales et la formation de plaies au niveau des sites de piqûres. Les parasites internes provoquent un tableau clinique plus varié. Cela dépend de la localisation des organismes exotiques, de leur taille et de leur invasion massive.

Symptômes de la présence de parasites dans le corps

Chez l'homme, des centaines de vers et de protozoaires d'une ou plusieurs espèces sont simultanément capables de parasiter. Les parasites peuvent vivre chez une personne inaperçue pendant plusieurs années et ne provoquent pas de symptômes spécifiques. Les signes courants d'infection comprennent généralement:

  • la nausée;
  • vomissement;
  • constipation ou diarrhée;
  • faiblesse;
  • mal de crâne;
  • changements d'appétit dans le sens de son augmentation ou de sa diminution;
  • anémie sans raison apparente;
  • nervosité accrue;
  • les troubles du sommeil;
  • maux d'estomac;
  • perversion du goût.

En cas de lésions hépatiques, le tableau clinique est complété par une douleur dans l'hypochondre droit, un jaunissement de la peau et une amertume dans la bouche. La filariose se manifeste par des signes d'insuffisance cardiaque et respiratoire, la toxoplasmose s'accompagne de troubles du fonctionnement du système nerveux central. Avec la trichinose, les muscles sont affectés.

Lorsque le système génito-urinaire est affecté par des protozoaires, les signes d'infection chez la femme se manifestent par des mictions fréquentes, des écoulements vaginaux et urétraux et des démangeaisons. Avec les invasions intestinales, les symptômes d'infection chez les adultes peuvent ne pas apparaître pendant des années, au cours desquelles les parasites se multiplient et affaiblissent le système immunitaire humain, ce qui contribue au développement de maladies chroniques et systémiques.

Les symptômes de la présence de protozoaires dans le corps se manifestent souvent par de la fièvre, des maux de tête et des réactions allergiques. Souvent, l'un des premiers signes de parasites dans le corps est une éruption cutanée sur le corps et des démangeaisons cutanées. Cela est dû à la réponse du corps humain aux protéines étrangères.

Important!

Les signes généraux de la présence de parasites dans le corps aux premiers stades peuvent être similaires à une infection intestinale, une dermatite et des troubles digestifs.

Pourquoi les parasites sont-ils dangereux?

Chez l'homme, l'infestation parasitaire peut provoquer diverses réactions et complications. Si l'invasion est provoquée par de petits helminthes, le risque de complications est assez faible. Lorsqu'il est infecté par de grandes espèces de vers ou de protozoaires hautement pathogènes, les dommages pour la santé peuvent être imprévisibles.

Complications des maladies parasitaires

En plus de maladies spécifiques, qui ont parfois une évolution sévère, les individus étrangers deviennent la cause de graves dysfonctionnements des systèmes vitaux. Les toxines que les parasites libèrent dans le sang affectent le système nerveux central et empoisonnent le corps. Les grands helminthes ont un effet mécanique négatif sur les organes. De nombreux médecins pensent qu'un tel traumatisme tissulaire conduit à l'oncologie et à des tumeurs. De plus, les parasites provoquent des lésions ulcéreuses des intestins et de l'estomac, la bronchite et la pneumonie, la cystite et la pancréatite, la cholécystite et la colite.

Important!

Parfois, les symptômes de gros vers chez les adultes peuvent apparaître sous la forme d'un abdomen aigu. Cela se produit lorsque les membranes intestinales sont endommagées par les vers et le développement d'une péritonite.

Sources d'infection possible et mesures préventives

Il existe de nombreuses façons d'être infecté par des parasites. Les gens sont quotidiennement exposés à des infections. En mangeant de la viande et du poisson crus, il y a un risque d'attraper des helminthes tels que les douves et les trichinelles. S'il ne suffit pas de bien se laver les mains ou les fruits et légumes, vous pouvez mettre les œufs d'oxyures, d'ascaris, de toxocar et d'autres vers dans votre bouche. Lorsque vous visitez des pays exotiques, vous pouvez être infecté par des parasites rares tels que le riz, le plasmodium du paludisme et les trypanosomes.

Les porteurs de l'infection sont les animaux domestiques et sauvages, les animaux suceurs de sang, les crustacés et mollusques, ainsi que les fourmis. La prévention consiste à réduire le risque d'infection grâce à une bonne hygiène des mains et un traitement thermique approprié de la viande et des produits de la pêche.

Important!

Les amateurs de tourisme devraient d'abord étudier les voies d'infection par des parasites qui vivent dans un pays particulier.

Diagnostique

Il est parfois possible de détecter une invasion dans le corps par la délivrance élémentaire de fluides biologiques et de matières fécales pour analyse, ainsi qu'en étudiant l'anamnèse. Mais tous les parasites ne présentent pas de symptômes cliniques et ne forment pas des larves. Par conséquent, la PCR et l'ELISA sont reconnus comme les meilleures méthodes de diagnostic. Ce sont des tests immunologiques qui détectent l'ADN du parasite et les anticorps dirigés contre eux dans le sang veineux.

Le diagnostic informatique est également populaire maintenant, mais il ne permet que d'établir le fait de l'infection, sans identifier un agent pathogène spécifique. L'hémoscanner du sang est également nécessaire maintenant, qui est effectué en multipliant le matériel biologique.

Méthodes de diagnostic pour détecter les parasites dans le corps

L'intubation duodénale permet de tout savoir sur les parasites du foie. Au cours de la procédure, la bile est prélevée avec son examen de laboratoire ultérieur. Avec l'échinococcose au stade de la formation de cloques dans le foie et les poumons, le corps est diagnostiqué par échographie, IRM et rayons X. Des échantillons intestinaux peuvent être vus à la coloscopie.

Important!

Les techniques modernes permettent d'identifier l'invasion dès l'apparition des premiers signes d'infection. Par conséquent, pour éviter le développement de complications, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Thérapies

Pour lutter contre les invasions, un traitement médicamenteux des parasites dans le corps humain, un régime alimentaire avec restriction des féculents, des bonbons, de l'alcool, ainsi que les méthodes de l'auteur sont utilisés. Rassembler avec des clous de girofle, de la tanaisie et de l'absinthe aide bien contre la maladie. La méthode basée sur la consommation de thé sucré au cognac (1 cuillère à soupe par verre) à jeun, suivie de l'utilisation d'un laxatif, s'est également justifiée.

Les médicaments pharmaceutiques contre les parasites sont disponibles sous forme de suspensions, de comprimés, de suppositoires et de solutions injectables. À partir des protozoaires, les adultes sont prescrits pour boire des médicaments antiprotozoaires.

Il est nécessaire de traiter les parasites avec une cure allant jusqu'à 5 jours.

Pour éliminer les vers médicamenteux tels que les ascaris, une seule utilisation de comprimés anthelminthiques suffit parfois. Ils détruisent les vers de l'intérieur, paralysant leur système musculaire. Il est plus difficile de guérir une personne des douves, des échinocoques et des alvéocoques. Le cours du traitement pour le corps dure parfois jusqu'à 6 mois.

Pour vous débarrasser des parasites pour toujours, vous devez boire des médicaments selon le schéma établi par le médecin.

Important!

L'automédication avec des médicaments en pharmacie est fortement déconseillée en raison de la détérioration possible de l'état. Parfois, les premiers signes de la mort des parasites se manifestent par la libération de toxines dans le sang, ce qui nécessite une prescription supplémentaire de thérapie de désintoxication.

Traitement avec des remèdes populaires

Si des parasites apparaissent dans le corps et provoquent des infections spécifiques telles que le paludisme, la toxoplasmose ou la trichomonase, les remèdes maison sont hors de question. Dans ces cas, une attention médicale qualifiée est requise.

Sur une note!

La médecine traditionnelle peut être utilisée pour la prophylaxie ou comme thérapie auxiliaire.

Pour se débarrasser des invasions, des remèdes naturels sont utilisés à base d'herbes, de fleurs et de produits à haute teneur en huiles essentielles.

Vous pouvez être traité pour les parasites:

  • infusion d'absinthe (cuillère à soupe par litre d'eau bouillante);
  • décoction de tanaisie (20 grammes d'herbes pour 500 ml d'eau bouillante);
  • lait d'ail (une tête d'ail dans 250 ml de lait chaud);
  • bouillie d'oignon (hacher deux têtes d'oignon et mélanger avec de l'huile végétale);
  • dessert de graines de citrouille (mélanger un verre de nucléoles avec un demi-verre de miel);
  • purée de potiron (1 kg de pulpe, cuire au four pendant une heure et frotter).

Les remèdes naturels doivent être consommés au moins 10 jours dans une cuillère à soupe avant chaque repas complet.

Avis sur le traitement des parasites

  • «Je nourris toute la famille avec des graines de citrouille. Je les sèche à température ambiante, les mélange avec de la confiture, du lait concentré ou du miel et je les sers avec du thé. En conséquence, personne ne souffre de parasites ».
  • «Mon mari a eu mal à l'estomac près du nombril pendant une année entière, il a été tourmenté par la nausée, a passé de nombreux tests et n'a rien trouvé. Récemment, un médecin d'une clinique rémunérée a rédigé une ordonnance pour un anthelminthique à large spectre, mon mari a bu un comprimé et après une semaine, la douleur a cessé.
  • «À des fins de prophylaxie, chaque automne, je bois un antihelminthique, car à la campagne, je mange parfois des légumes directement de la brousse. La suspension est bon marché, a bon goût et est bien tolérée. "